Le leader de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo n’a pas pu se rendre aux obsèques du Premier Ministre ivoirien Hamed Bakayoko. L’ancien premier ministre de la Guinée avait déjà embarqué abord d’un vol quand il s’est vu notifier l’interdiction de ce voyage pour Abidjan.  

Cellou Dalein Diallo était l’invité de l’Internationale Libérale, organisation dont il est le vice-président. Il est à noter également que le président Ivoirien Alassane OUATTARA se réclame lui-même de ce courant politique.

Au moment où l’avion au bord duquel M.Diallo avait embarqué s’apprêtait à décoller, un officier de police fit irruption dans l’appareil et notifia au commandant qu’il lui était interdit de décoller avec à son bord M.Diallo.

Pourtant, aucune décision administrative ou judiciaire connue ne lui interdisait de sortir de la Guinée.

Dans une déclaration donc IQODI a eu copie ; la Présidente de l’Internationale Libérale, Dr. Hakima El Haité, a condamné la violation des droits et libertés de M. Diallo et exprime « de sérieuses inquiétudes quant au traitement que les autorités guinéennes font subir actuellement à l’UFDG, Parti membre de l’Organisation et à ses dirigeants ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *