Il avait 14 ans lorsqu’il a pris place sur la chaise électrique. Il était si petit qu’il a dû s’asseoir sur un bottin téléphonique. 70 ans plus tard,une juge a innocenté le plus jeune américain condamné à mort du 20e siècle, George Stinney Jr.

Le jugement est tombé hier matin: le jeune Noir, accusé d’avoir battu à mort deux fillettes blanches de 8 et 11 ans en Caroline du Sud en 1944, est non-coupable.

C’est au terme d’un procès d’à peine trois heures et d’une délibération du jury, formé de douze hommes blancs, de dix minutes qu’il avait été déclaré coupable. À cette époque, l’âge minimal pour la peine de mort était 14 ans.

Pendant 70 ans, des activistes des droits civiques se sont battus pour que la cause soit de nouveau entendue. L’un de leurs arguments était que la confession de l’accusé avait été obtenue sous la contrainte.

Dès son arrestation, le jeune George Stinney Jr. a été séparé de ses parents par les autorités de l’État de la Caroline du Sud et n’a jamais eu droit à des conseils juridiques, rapporte le quotidien The Independant. Selon NBC, l’adolescent était de petite taille et ne pesait que 95 livres.

Selon les rapports de police, Stinney avait admis avoir battu à mort les deux fillettes à l’aide d’un bout de métal extirpé d’une voie ferrée. Or, ses proches prétendent que vu sa petite constitution, il aurait avoué n’importe quel crime plutôt que de subir des violences.

En 2009, la sœur de l’accusé a affirmé dans un affidavit qu’elle se trouvait avec lui le jour du double meurtre et qu’il était donc impossible qu’il ait commis ces crimes.

Dans sa décision, la juge Carmen Mullen a dénoncé l’injustice dont a été victime George Stinney Jr, en regard à la rapidité avec laquelle l’État avait rendu son jugement.

Pas de trace de sa déposition. Lors d’un premier procès en révision en 2009, sa sœur réaffirme avoir passé la journée entière avec lui, et qu’il n’a jamais agressé les deux jeunes filles. Les associations ajoutent que les aveux de l’adolescent lui ont été arrachés de force, alors qu’aucune trace écrite de ces aveux n’est aujourd’hui disponible, rapporte NBC News.

Dix minutes de délibérations. De plus, les ONG estiment que le procès n’était pas équitable. Aucune preuve matérielle n’a été fournie, la séance a duré trois heures seulement, et le jury, dont dix des douze membres étaient des Blancs, a pris seulement dix minutes pour le juger coupable.  

Un film va être tourné sur la vie de George. L’affaire est érigée en symbole par les critiques de la justice américaine. George Stinney Jr. reste depuis le plus jeune détenu américain exécuté dans l’histoire du XXeme siècle. « Nous voulons juste que le droit soit rétabli », confiait le cinéaste Ray Brown, qui tourne un film inspiré de cette histoire.

70 ans d’attente. Une histoire exhumée du passé par George Fierson, historien local et contemporain de George, qui a fait de cette affaire son combat : « c’était un simulacre de justice, je veux des excuses de la part de l’Etat de Caroline du Sud pour avoir mené un enfant à la mort ». La Cour a fait un premier pas en annulant la condamnation. Pas sûr cependant que George Fierson obtienne les excuses qu’il attend depuis maintenant 70 ans.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *